Rangiroa Dive Site

Scuba Diving Tips Been diving in Rangiroa? Please Vote!

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5.00 out of 5)
Loading...
It'd be great to hear about your experience!
Click here to share your recommendations Diver Smiley

Deuxième plus grand atoll du monde, l’île phare des Tuamotu présente un lagon gigantesque, qui ne compte pourtant que 35 mètres dans ses zones les plus profondes. Surnommé « ciel immense » par les locaux, ce lagon est alimenté par deux passes principales connues pour leur faune exceptionnelle. On y trouve également d’importants élevages d’huitres perlières, destinés à la fabrication des « perles de Tahiti ». Le tourisme restant l’activité principale de l’île, de nombreux hôtels et pensions parsèment l’atoll. Cependant pas d’inquiétude à avoir : Ces structures n’ont rien de comparable avec les gros bâtiments que l’on connait. Aller aux Tuamotu, c’est revenir à la vie simple et authentique, avec le soleil pour seule montre. On s’y déplace à vélo ou à pied, et le stress n’y a pas sa place.

Plonger à Rangiroa

Rangiroa, c’est la plongée dans les Tuamotu dans toute sa splendeur : Courant puissant, vagues, visibilité extraordinaire, requins et gros poissons en masse, plateau corallien multicolore, etc. Connu par les plongeurs du monde entier, l’atoll représente la destination phare de tout plongeur se promenant en Polynésie française, et bénéficie d’une réputation amplement méritée. La majorité des plongées se font au cœur des passes de Tiputa et d’Avatoru, au nord de l’île. Après avoir déterminé l’heure de plongée en fonction du courant présent dans les passes (entrant ou sortant), de nombreux sites vous attendent.

En fonction de votre niveau de plongeur, on peut citer trois sites particulièrement intéressants.

L’aquarium : Situé à l’entrée de la passe de Tiputa côté lagon, ce site est abrité du fort courant, et constitue un oasis de calme réservé aux baptêmes, aux plongeurs débutants et aux paliers des plongeurs confirmés. Véritable havre de paix, l’aquarium est un jardin de corail au manteau de mille couleurs. Il voit passer dans ses eaux cristallines des perches pagaies par centaines, qui vous entourent et nagent à quelques centimètres, indifférentes aux bulles faites par ces êtres sans branchies. Des murènes gigantesques se cachent également dans les trous, assurant au photographe amateur des clichés mémorables. Une véritable piscine au fond de sable blanc et aux habitants colorés.

Le tombant : Cette plongée consiste à se mettre à l’eau en amont de la passe de Tiputa, là où le courant est peu puissant. Entre 15 et 25 mètres de fond, vous longerez le tombant corallien avant d’arriver doucement à la passe, qui vous amènera rapidement à l’intérieur du lagon. Mais avant, pendant ces dizaines de minutes où vous serez protégés du courant par le récif, levez les yeux vers la surface : C’est souvent ici que vagabondent les grands dauphins. Parfois timides et distants, ils peuvent faire preuve d’une exceptionnelle curiosité avec les plongeurs, vous tournoyant autour et vous laissant même les caresser (geste cependant peu recommandé). Un moment inoubliable.

La « marche » des marteaux : Réservée aux niveaux 3 et au-dessus, cette « marche » se trouve entre 50 et 55 mètres de fond. Dernier sol visible avant le grand bleu, la marche est le lieu de prédilection des grands requins-marteaux. Très présents entre décembre et mars, ces habitants des grands fonds remontent parfois, mais leur observation dans la passe est beaucoup plus rare. Pour les plongeurs confirmés qui ont l’opportunité de se rendre à Rangiroa pendant cette période, tentez votre chance ! Un grand requin-marteau, ça ne se rencontre pas à tous les coins de passe… Demandez à terminer la plongée dans les « canyons » de la passe, où vous croiserez peut-être le chemin d’une raie manta.

Le meilleur parti consiste à discuter avec votre moniteur de plongée de ce que vous aimeriez faire. Il vous présentera alors un programme adapté au mieux à vos envies, à votre niveau et aux espèces que vous voulez observer. En ce qui concerne les conditions de plongée, Rangiroa est l’exemple typique des plongées dans l’archipel des Tuamotu. La mise à l’eau et la récupération des plongeurs en surface peuvent parfois être mouvementées, aussi une bonne gestion de votre matériel est indispensable. Un niveau 2 est recommandé pour plonger dans l’archipel.

De nombreux centres de plongée proposent leurs services sur l’atoll, et ce pour les deux passes. Vous pourrez choisir votre centre en fonction des tarifs, de l’embarcation disponible, ou encore de vos affinités personnelles. Vous pourrez également en essayer plusieurs et établir votre préférence de cette façon.

Se loger à Rangiroa

Rangiroa étant la destination phare des plongeurs venant en Polynésie, vous n’aurez aucun mal à trouver un hôtel ou une pension répondant à vos attentes. En bungalows ou sous tentes, au bord du lagon ou sous les palmiers, vous trouverez facilement un logement adapté à votre budget. Parmi les hôtels les plus appréciés, on citera le Kia Ora Sauvage, l’hôtel Maitai, ou encore l’hôtel Raira lagon… Pour ce qui est des pensions, on peut citer le Mérou bleu, la Pension Bounty, Tevahine Dream, pension Joséphine, et bien d ‘autres !

Vous pourrez également opter pour la solution « croisières plongée », qui vous embarquera à bord d’un catamaran pour la durée de votre choix, à parcourir les îles Tuamotu et leurs plus beaux sites de plongée. Une aventure unique au souvenir impérissable.

Partir à Rangiroa

La meilleure saison pour partir à Rangiroa dépend de ce que vous souhaitez y trouver : Si le soleil est en général au rendez-vous entre mai et octobre, les grands requins-marteaux sont quant à eux présents entre décembre et mars.

Une précision cependant : Pour la météo comme pour les espèces sauvages, le caractère aléatoire de ces îles perdues dans l’océan ne doit pas être oublié. Ainsi, ne décidez pas votre séjour qu’en fonction de la météo ou suivant une seule espèce que vous voulez à tout prix observer.

A seulement une heure d’avion de Papeete, Rangiroa accueille de nombreux vols par semaine, venant de toutes les îles. Prenez le temps de dessiner vos étapes dans les îles Tuamotu, afin de gérer au mieux les trajets aériens, rares pour certains atolls.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Name

Email

Website

*